Union Cycliste des Vosges du Nord : site officiel du club de cyclisme de DOSSENHEIM SUR ZINSEL - clubeo

D'AUTRES EPREUVES....

15 octobre 2013 - 16:19

 

 

Ce n’est pas parce que la saison sur route est terminée que les cyclistes raccrochent leurs vélos. Nos coureurs cherchent à pratiquer leur sport favori de différentes manières.

GENTLEMEN DE LAMATH (54)

Et c’est ainsi que Vetter Pascal a participé à une course de gentlemen, contre la montre par équipes de deux. Il était associé au coureur steinbourgeois, licencié à Saverne, Claude Ehrmann, rouleur spécialiste depuis des années de ce genre d’épreuves. Ils se sont alignés avec le dossard 44 à Lamath en Meurthe et Moselle. Ils se sont élancés à 15h13 sur un circuit vallonné de 29.5km. A l’arrivée, ils terminent à une honorable 15e place au scratch en 45minutes et 04 secondes soit une vitesse moyenne de 39,28 km/h. Ils sont deuxièmes de leur catégorie.

LA MUDDY RUN A LA BRESSE

Michel Delpech chantait dans les années 70 «  on dirait qu’ça te gène de marcher dans la boue, on dirait qu’ ça te gène de diner avec nous » . Le chanteur faisait référence à son passé de paysan les pieds bien plantés dans sa terre natale et surtout à son retour au pays après la réussite qu’on lui connait.

Visiblement, tout le monde se moque de Delpech, à juste titre, et surtout tout le monde veut de la boue ( je veux de la boue ou rien) pour être à la mode « so  british« . Rien d’étonnant que nos meilleurs ennemis d’Outre-Manche soient à l’origine de cette nouvelle discipline appelée le « Muddy Run » imaginé un soir de cuite à la bière « of Course« …

Bref, à la mode tout court. Pour vivre heureux aujourd’hui, il faut patauger dans la mélasse, il faut glisser,  sauter dans des conditions encore invraisemblables il y a quelques années. A chacun la maitrise de soi, à chacun sa manière de s’envoyer en l’air, de vivre  tout court.

Ils étaient  5 000  concurrents à se lancer dans la grande aventure du Moddy Run version Vosgespatte (avec l’accent)  sur les contreforts des pistes de Vologne à la Bresse. 5 000 candidats amateurs de  frissons, de coups de froid,  de coups d’électricité, de coups de starter et de coups de thé bien chaud pour se refaire un peu la cerise après avoir  surmonté un gros gâteau de 15 km.

Parmi tous ces concurrents, il y avait Reutenauer Laurent notre routier qui a fini 364e au scratch en 1h53’44 il est 72e en vétérans 1 masculins. Juste devant lui il y a son fils Florian 363e au scratch en 1h53’43 ‘’. Il est 27e en juniors. Bravo à tous

Commentaires